COVID-19 : Bibliographie

Généralités :

Epidémiologie :

=> L'analyse phylogénétique de 97 cas sévères d'infection par le SARS-Cov-2 identifie plusieurs introductions indépendantes du virus sans transmission locale, et met en lumière l'efficacité des mesures d'isolement. La mise en évidence ultérieure d'un clade génomique prédominant dans beaucoup de régions françaises indique une circulation locale du virus à travers des infections asymptomatiques et non documentées, ce qui incite à s'efforcer de recenser les infections symptomatiques. 

=> expérience Islandaise de dépistage et résultats 
Dans l'étude basée sur la population islandaise, les enfants de moins de 10 ans et les femmes ont une incidence moindre d'infections à SARS-CoV-2 que les adolescents et les hommes. La proportion de personnes infectées identifiées par le dépistage de population ne change pas significativement durant la période d'étude, ce qui est conforme à un effet bénéfique des efforts de confinement. 
 

Présentation clinique : 

=> description clinique et de charge virale de 5 patients pris en charge dans 2 CHU français; ces cas illustrent 3 phénotypes clinico-virologiques

=> étude clinique portant sur 41 patients identifiés Covid-19 +, et hospitalisés à l'hôpital de Wuhan 
=> étude clinique multicentrique (3 hôpitaux de la province de Hubei) portant sur 204 patients diagnostiqués Covid-19 + par PCR : analyse clinique et analyse des tableaux digestifs associés
=> étude clinique multicentrique (14 hôpitaux) portant sur 232 patients avec SDRA diagnostiqués Covid-19 + : analyse des tableaux digestifs

 

Covid-19 et oxygénothérapie hyperbare : 

=> Essai en cours, prospectif, randomisé, contrôlé intégrant des patients hospitalisés dans des secteurs hospitaliers Covid-19 hors soins intensifs ou réanimation, qui ont des critères d'oxygénodépendance.

 

Covid-19 et pratique du sport / de la plongée :

Atteintes cardio vasculaires et endothéliales

=> cet article offre une belle mise au point physiopathologique sur le CoViD-19, portant plus particulièrement sur les mécanismes des atteintes cardio vasculaires et incluant des considérations en matière de traitement thérapeutique

=> à partir de l'analyse post mortem de tissus de 3 patients décédés de défaillance multiviscérale, l'auteur décrit l'atteinte des cellules endothéliales par le SARS-CoV2 et propose des mécanismes de dysfonction endothéliale et d'atteintes microcirculatoires. Ceci peut ouvrir des voies de traitement, en particulier pour les patients présentant une dysfonction endothéliale préexistante 

Covid-19 et atteintes pulmonaires : 

 Aspects scanographiques des pneumopathies Covid et signes cliniques : 
=> étude sur 80 patients chinois diagnostiqués (PCR) Covid-19 + : analyse sémiologique et scanographique 
les présentations scanographiques les plus fréquents du Covid-19 sont des opacités en verre dépoli multiples, des opacités et des épaississements des septums interlobulaires, bilatérales, qui sont majoritairement sous pleuraux. Il y a une corrélation significative entre le degré d'inflammation pulmonaire, la symptomatologie clinique et les résultats de laboratoire. Le scanner thoracique joue un rôle important dans le diagnostic et l'évaluation de cette urgence médicale émergente.
Rq : les auteurs relèvent aussi qu'en comparaison avec d'autres types de pneumopathies, Covid-19 semble causer des symptômes modérés et des lésions pulmonaires sévères au scanner thoracique. 
 
Covid-19 et embolie pulmonaire : 
=> Lettre à l'éditeur qui attire l'attention sur l'association fréquente de l'embolie pulmonaire dans les atteintes au coronavirus et l'intérêt de faire un angioscanner plutôt qu'un scanner strandrt chez les patients covid-19 dont l'état clinique se dégrade brutalement
=> l'angioscanner pulmonaire a révélé une embolie pulmonaire aiguë chez 32 des 106 patients (30%) infectés par le Covid-19; chez tous les patients avec une image d'embolie pulmonaire, les D-Dimères étaient supérieurs ou égaux à 2660 µg/L
=> Etude monocentrique de Besançon : un angio scanner a été effectué chez 100 malades en état clinique grave et diagnostiqués positifs ou suspects d'infection à Covid-19. Une embolie pulmonaire est observée chez 23 d'entre eux. Ce diagnostic est fait 12 jours en moyenne après le début des symptômes. Les patients qui ont une embolie pulmonaire sont plutôt des hommes, nécessitent davantage de soins intensifs et sont davantage placés sous ventilation mécanique.